plus d'infos

Les différentes étapes de la préhension

Une balle de préhension , idéale dès 4 mois
Une balle de préhension , idéale dès 4 mois

 

 

La préhension, c’est tout simplement le geste physique qui consiste à saisir un objet avec ses mains.

Ceci occupe une place importante dans la pédagogie Montessori, notamment pendant les deux premières années de la vie du nourrisson. Il est alors important d'aider l’enfant à travailler la motricité de sa main pour passer d’une préhension de réflexe à une préhension réfléchie commandée par la volonté et l’initiative.

Les parents doivent ainsi proposer à bébé des objets stimulants, spécialement pensés pour l’aider à travailler cette facette capitale de son développement moteur, comme la balle de préhension Montessori.

 

A la naissance

L’enfant est capable d’attraper votre doigt quand vous le mettez dans sa petite main. C’est un réflexe archaïque qui signifie que son cerveau fonctionne normalement.

Ce réflexe va progressivement disparaître vers l’âge de 4 ou 5 mois grâce aux progrès que l’enfant aura réalisés sur le plan psychomoteur. C’est d’ailleurs pour cette raison que je conseille aux parents de présenter la balle de préhension Montessori précisément à cet âge-là.

 

Vers l’âge de deux mois

Bébé a eu le loisir d’observer activement tout ce qui l'entoure, comme des mobiles, il a bien progressé au niveau de l’acuité visuelle. Il est désormais capable de distinguer les contrastes de noir et de blanc, mais aussi les couleurs, les nuances et les tons. Il va passer, chaque jour, de nombreuses minutes à observer sa main et à en découvrir les caractéristiques visuelles. C’est la phase où il met très souvent sa main dans la bouche et dans l’œil et où il se donne quelques légers coups sur le nez ou le front.

 

Vers l’âge de trois mois

L’enfant n’est à priori toujours pas capable de maîtriser la préhension réfléchie et volontaire, mais ses progrès psychomoteurs lui permettent de déplier sa main plus aisément. Il est désormais capable de toucher les jouets et à taper sur les objets qui suscitent sa curiosité, sans toutefois pouvoir commander sa main comme le ferait un enfant d’un an ou plus. C’est une période sensible qui nécessite beaucoup de pratique. L’enfant est curieux et devient très porté sur le pré-travail manuel. Il doit donc trouver dans son environnement immédiat des objets à toucher. Plus il va essayer, plus il va se développer. Le tapis d’éveil a un rôle à jouer à ce niveau puisqu’il va permettre à bébé d’essayer de se saisir d’objets suspendus, de découvrir les matières et les textures et de s’occuper quotidiennement tout en étant allongé sur le dos .

 

Entre 4 et 8 mois

L’enfant va progressivement commencer à se saisir d’objets de grande taille, mais trouvera toujours des difficultés pour appréhender des petits objets comme une cuillère, des perles ou une petite balle. C’est d’ailleurs à cet âge que nous allons lui proposer des cubes, des boulets, des jouets de taille moyenne et surtout une balle de préhension Montessori. Avec le temps, il va développer la capacité de faire passer un jouet d’une main à l’autre. Pour favoriser la dextérité des deux mains, il est conseillé d’alterner la gauche et la droite lorsque vous présentez des objets à l’enfant. Pour prévenir tout sentiment de frustration, évitez, comme le font certains parents, de lui proposer des objets en les éloignant de lui à chaque fois qu’il tend la main.

 

Entre 9 et 12 mois 

L’enfant est de plus en plus à l’aise et commence à prendre conscience de « sa main préférée ». Continuez malgré tout à alterner entre la gauche et la droite. C’est l’âge de la prise fine. On va donc revoir à la baisse les dimensions des objets qu’on va lui présenter, tout en restant vigilant pour éviter tout risque d’ingurgitation. Bébé est désormais fin prêt à s’exercer à la cuillère ou à la fourchette grâce aux progrès réalisés en matière de coordination œil – main ;Après l’âge d’un an, l’enfant continue à travailler sur le plan psychomoteur.